AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez | 
 

 Emilian Autiero

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emilian L. Autiero
MY SOUL IS BLACK.
MY SOUL IS BLACK.
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 21
Localisation : DTC (Dans Ta Chambre.)

Fiche d'Habitant
Chambre: n°1
Orientation Sexuelle : Bisexuel.
Relations:

MessageSujet: Emilian Autiero    Dim 27 Nov - 19:45






emilian autiero

☂ NOM&PRÉNOMS: Le jeune homme possède deux prénoms : Emilian et Libero, d'origine italienne tout les deux. Libero était le prénom de son grand-père, un homme froid et à ce jour décédé. Le nom de famille d'Emilian est Autiero.
☂ NATIONALITÉ(S): Italien de père et de mère.
☂ GROUPE: Le jeune homme réfléchit trop. Tink, Think, and Think.
☂ ÂGE: Arrivé à l'âge de 23 ans dans l'Ailleurs - en 2010 - Emilian aurait donc aujourd'hui 24 ans dans le monde "réel" - Depuis 1 an dans l'Ailleurs.
☂ ORIENTATION: Le jeune homme se moque de ses choses là. Il use toutefois de son charme pour attirer des femmes ou des hommes dans son lit. Il cherche un peu d'adrénaline. Pas plus. Pas d'amour.







DESCRIPTIONS

☂ PHYSIQUE:
On peut dire qu'Emilian a été gâté par dame nature. Grand, du haut de ses 1 mètre 86, mince, svelte, le jeune homme possède une silhouette élancée et athlétique. Son corps est toutefois osseux et son bras gauche est couvert de cicatrices de différentes taille. Il possède un certain charme avec sa peau de porcelaine, ses yeux en amande d'un bleu foncé troublant. Quant à ses cheveux, ils sont bruns, pas particulièrement longs, ni particulièrement courts mais surtout en bataille. Le jeune homme ne prend en effet pas le temps de les coiffer. Sa mâchoire, assez carrée, lui donne un air viril tandis que son nez pointe triomphalement et rappelle un côté enfantin que le jeune homme est toutefois loin de posséder.

Emilian ne fait pas vraiment attention à ses habits, un jean et un t-shirt uni ou avec un motif qu'il apprécie lui suffisent, accompagnés d'une paire de baskets. Toutefois, le jeune homme déteste voir un de ses habits sur quelqu'un d'autre peut-être par vanité ou simplement pour ne pas avoir l'impression d'appartenir à un groupe de moutons.

Contrairement à ce qu'on pourrait croire, il ne le vécu pas très bien le fait d'être "mignon" pendant une période, se conduisant en vrai salaud pour voir si les gens cherchaient tout de même sa compagnie. Le résultat était bien sûr positif.

☂ MORALE:
« Mon âme est noire, mon âme est sombre, mon âme est amère, mon âme est douce, mon âme n'est rien. Qu'est ce que le rien ? Que suis-je ? »

Emilian est une personne assez complexe. Il est un dissimulateur habile, doué pour le contact et maniant l'art de la rhétorique avec aisance. Personne ne saurait réellement décrire la personnalité du jeune homme. On aurait tendance à le qualifié de « sympathique », « mignon », mais c'est qu'on ne le connais pas vraiment. Au cours de sa courte vie, Emilian n'a confié son état d'âme que très rarement. Ce dernier se résume par un dégoût du monde, un mal de vivre profond. Le jeune homme est d'un cynisme à toute épreuve, d'une ironie débordante mêlé d'une indifférence hystérique et d'une pointe de désespoir. Une chose est sûre, Emilian aime avoir ses petits moments de solitudes pour laisser place à ses réflexions amères. Il cherche le sens des choses sans le trouver ce qui le ramène toujours à une conclusion : l'inutilité de ses raisonnements et de sa vie, de ses petites questions existentielles ridicules. Il peut même paraître insensible, face à la mort, face à la maladie. Pour lui, tout est éphémère, rien n'a d'importance et pourtant dans l'Ailleurs, tout semble éternel ce qui ne donne pas plus de valeur aux choses à ses yeux. Il se sent juste enfermé. Il a entrevu la mort comme une solution, comme la réponse à ses questions, la fin de tout et de rien. Très intelligent, il n'a jamais eu de mal à réussir ce qu'il entreprenait. Il est d'ailleurs un violoniste hors pair et est assez sensible à la musique.

Un jour, alors qu'il avait 15 ans, Emilian rentra chez lui dans un sale état, couvert d'hématome et de sang. Sa mère empli d'effroi lui demanda des explications. Il lui raconta une histoire à dormir debout et elle crut bon de l'emmener voir un psychologue car il devait être sous le choc. À la psy, il raconta la vérité. « - J'ai provoqué une bande d'abrutis et je les ai laissé me frapper.
- Pourquoi as tu fait ça ? Pourquoi ne t'es tu pas défendu ?
- Je voulais juste voir ce que je pouvais ressentir, ce que ça faisait. Je dois avouer qu'ils y sont aller plus fort que ce à quoi je m'attendais.
- Recherchais tu une sensation d'excitation ou voulais tu attirer l'attention ?
- Attirer l'attention ? Non plutôt la sensation d'excitation, mais je ne l'ai pas trouvé. »


En apparence, Emilian est un jeune homme sympathique qui ne fuit pas la compagnie des gens. Il est agréable et charismatique. Pas vraiment froid, pas vraiment enthousiaste non plus. Ceci dit, il ne faut pas oublier la partie immergée de l'iceberg.







HISTOIRE

☂ « Personne ne sait mais tous croient savoir. »

C'est le vendredi 13 juin 1986 que ce charmant poupin vit le jour. Peut-être que cette date lui porta chance, mais j'en doute. Emilian était paraît il un beau bébé, bien que tous les nouveaux nés n'aient rien de « beau ». Il eut une enfance bercé de douceur et de rêves, de caresses, de tendresses : une enfance heureuse et insouciante. Aucun événement n'aurait influencé Emilian dans son état d'esprit. Adolescent, il était sociable et avenant. Mais ceci dit il faisait déjà preuve d'une réflexion quelque peu amère par rapport à la vie. Il n'en parlait pas autour de lui mais ce posait des questions existentielles à n'en plus finir. C'est donc tout naturellement que vers 20 ans, il entreprit des études de philosophie ce qui n'était pas pour déplaire à ses parents. C'est à ce moment que le jeune homme se plongeât dans ses questions les plus noires concernant la vie, son sens. Ses raisonnements étaient tels des méandres sans fin. Il souffrit pendant une période passagère de ce qui pouvait s'apparenter à de la dépression. Il dormait très peu et passait son temps le né plongé dans des livres. Pendant deux mois il ne vit personne. C'est notamment à cette époque qu'Emilian goûta à la drogue dure. Non pas qu'il n'ait pas déjà fumé du cannabis avec quelques amis plus jeune, mais un petit « joint » entre amis n'avait rien de comparable à une injection intraveineuse ou une inhalation d'héroïne. Puis le jeune homme se reprit, bien que toujours sous l'emprise d'une forte addiction, et sorti de sa « dépression » continuant ceci dit à se droguer avec des substances dites douces. Puis à 23 ans, il stoppa net ses études de philosophie sur un coup de tête. Après quelques mois de précarité, le jeune homme trouva un emploi dans un studio télévisé. Il était chargé d'apporter les photocopies ou le café sur le plateau.

Le présentateur était un espèce de Ken en plastique avec des cheveux parfaitement laqués, un nœud de cravate rectifié à la perfection, un rictus hypocrite et un sourire sponsorisé par Colgate. S'il paraissait bienveillant à l'écran, il se conduisait d'une façon méprisante avec Emilian, ne semblant même pas le considérer comme un humain. Le garçon ne disait rien, intériorisant son propre mépris. Mais un certain jour, Ken poussa la voix un chouïa trop dans les aiguës, imbu de lui-même, méprisant et méprisable, plein de dédain et le regard qui signifiait « Vous êtes une merde. ». Et à ce moment précis, Emilian ne put pas se contenir. Il explosa.
« Vous considérez la plupart des gens comme des parasites. Pour qui est-ce que vous vous prenez ? M. météo ? Vous apportez la pluie et le beau temps ! Bravo. Mais votre vie est pitoyable. Vous couchez avec la secrétaire pour avoir l'impression d'exister ! Primaire. Dans quelques années, vous serez mort et putain j'ai hâte que ça arrive. J'ai hâte qu'un putain d'humain abruti pourrisse sous la terre. Si jamais Dieu existe, il ne vous enverra pas au paradis et vous savez pourquoi ? Parce que vous êtes le pire des connard que j'ai jamais rencontré ! » Ken avait ouvert la bouche outré, l'avait refermé, l'avait rouverte et refermé. Naturellement Emilian fut démit de ses fonction dans l'heure qui suivit.

Le jeune homme rentra rapidement chez lui. Il resta dans sa chambre pendant des heures à lire. Puis en fin d'après midi, il entendit la porte s'ouvrir. Rosa, sa petite amie, rentrait du travail. Il ne l'aimait pas vraiment mais, elle, était dingue de lui. Elle ne lui reprochait jamais rien et le regardait transi d'amour. Il ne trouvait pas ça désagréable au fond. Il lui dit simplement « Je me suis fait viré. » et avec le ton le plus naturel du monde elle lui répondit « Ce n'est pas grave mon chéri. ». Soudain, cette réponse paru tellement ridicule aux yeux d'Emilian qu'il ne pu s'empêcher de rire. Elle le regarda les yeux brillants, toute rougissante « Enfin c'est quand même un peu grave tu vois... Mais bon pas trop non plus... ». Emilian la regarda comme jamais il ne l'avait fait jusque là.
« - Et qu'est ce qui est grave pour toi ?! Hein ! Dis moi ! Parce que moi, je ne vois vraiment pas ce qui peut l'être ! C'est quoi le problème ! MERDE QUOI ! Vous êtes des putains d'abrutis ! Tu peux pas me dire vraiment ce que tu penses !?
Elle le regarda choquée et explosa à son tour. On eut jamais crut que tant de force eut pu tenir en un si petit corps.
« - Tu veux que je te dise ce que je pense ? Je pense que... TU FAIS VRAIMENT CHIER ! T'es incapable de continuer des études, de garder un boulot même le plus merdique ! Et moi je t'aimes quand même ! Il est là mon problème en fait ! Le problème C'EST TOI ! T'es lunatique Emilian, je te comprends pas, un coup tu rigoles et là tu me piques une petite crise parce que TOI tu t'es fait viré ! C'est le monde à l'envers !
- Oh t'avais jamais remarqué qu'il était à l'envers le monde ?
- Emilian c'est toi qu'es à l'envers, ils se sont chié au montage et ils t'ont réglé sur la mauvaise fréquence ! Dis t-elle les larmes aux yeux.
- Oh bas oui je suis un malade pendant que tu y es ! Je me barre tu sais quoi ! J'en avais marre que t'ouvre jamais ta gueule, que tu me regarde avec des yeux tout doux ! Notre couple est chiant à en crever tient ! Tout déconne peut-être à cause de moi et je te félicite de t'en être rendu compte ! Bravo ! Mes je crois que je suis le seul réaliste ici ! Je ne suis pas le même stéréotype humanoïde que tous les autres au moins MOI ! Tous mes vœux de bonheur ! »

Emilian tourna les talons et claqua la porte.

☂ « Suis-je "monté à l'envers" ? Je n'y peut rien. Sur la mauvaise fréquence... J'ai la sensation que ce monde n'est pas le mien. »

Le soir, il sorti une seringue et une dose d'héroïne trop conséquente. Il connaissait parfaitement le risque encouru mais un sourire se dessinait sur ses lèvres. Il était lasse de la vie. Lasse de ces gens qui ne comprenaient pas sa profonde inutilité, qui cherchaient un sens, sans vouloir admettre leur immense impuissance. Le dégoût, l'indifférence, le désespoir étaient les principaux états composants la vie d'Emilian. Après l'injection, il se senti partir loin, souriant encore, ses yeux se révulsant.

Le jeune homme se réveilla dans le néant. Une sensation bizarre, indescriptible, l'habitait. Il avait encore l'esprit comme embrumé. Il entendit un bruit d'eau et soudain, ne put plus respirer, engloutit par le liquide. Il se débattit pendant quelques secondes puis se sentit soudainement tiré vers le bas et se retrouva trempé sur un grand carrelage en damier. Emilian resta longtemps allongé sur le sol. Il finit par se lever pour faire face à un grand escalier et une pancarte : « Bienvenue dans l'Ailleurs, vous êtes actuellement plus ou moins condamné à errer en ce lieu pour l'éternité. » Un sourire mêlé d'ironie et d'un désespoir hystérique se dessina sur les lèvres du jeune homme.

« J'ai encore envie de mourir... » Murmura t-il.







PSEUDO, PRENOM

☂ PRENOM: Alice
☂ PSEUDO: Gluah
☂ ÂGE: 15 ans
☂ CODE: Je le connais moi, et en partant du principe que j'ai rédigé les règles à l'aide des autres admins U__U...
☂ UN MOT : Boudin.


REGARDE LE MONDE. OUVRE LES YEUX. REGARDE TOI.
LA VÉRITÉ EST QUE TU N'ES RIEN. Nais.






Dernière édition par Emilian L. Autiero le Dim 11 Déc - 15:19, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ailleurs.forumaction.net
Génésie Wolfgang

avatar

Messages : 220
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 21
Localisation : Non loin de la liberté ~

Fiche d'Habitant
Chambre: N°1, avec June et Eiji.
Orientation Sexuelle : Il ne vaut mieux pas aller regarder de trop prêt ..
Relations:

MessageSujet: Re: Emilian Autiero    Dim 4 Déc - 13:59

Niiii j'adore Emilian ! ♥ On aura un super lien, promis ?!

........................................

    No one should take themselves so seriously
    With many years ahead to fall in line
    Why would you wish that on me ?
    I never want to act my age
    What's my age again ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilian L. Autiero
MY SOUL IS BLACK.
MY SOUL IS BLACK.
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 21
Localisation : DTC (Dans Ta Chambre.)

Fiche d'Habitant
Chambre: n°1
Orientation Sexuelle : Bisexuel.
Relations:

MessageSujet: Re: Emilian Autiero    Dim 4 Déc - 16:05

Promis ;D t'as modifié la fiche ?

........................................

« Omnes vulnerant, ultima necat. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ailleurs.forumaction.net
Génésie Wolfgang

avatar

Messages : 220
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 21
Localisation : Non loin de la liberté ~

Fiche d'Habitant
Chambre: N°1, avec June et Eiji.
Orientation Sexuelle : Il ne vaut mieux pas aller regarder de trop prêt ..
Relations:

MessageSujet: Re: Emilian Autiero    Dim 4 Déc - 18:36

Merci, t'es un amour ♥ ! Nan, c'est Biza' !

    Je lui ai spécifié par MP que c'était moi, je trouvais que c'était mieux de l'agrandir un peu sinon ça faisait vraiment pavé.

........................................

    No one should take themselves so seriously
    With many years ahead to fall in line
    Why would you wish that on me ?
    I never want to act my age
    What's my age again ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Emilian Autiero    

Revenir en haut Aller en bas
 

Emilian Autiero

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ailleurs - Bienvenue ! :: ✮ PRÉFACE :: ✮ SMALL PUPPETS :: Validé(e) !-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com