AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez | 
 

 Amy Yokoro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amy Yokoro

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 23
Localisation : Où vous voudrez

Fiche d'Habitant
Chambre: N°4
Orientation Sexuelle : Hétérosexuelle
Relations:

MessageSujet: Amy Yokoro   Mer 21 Déc - 20:52






YOKORO AMY

☂ NOM&PRÉNOMS: Yokoro Amy
☂ NATIONALITE: Japonaise, Sud-Coréenne
☂ GROUPE: Be pure my child
☂ ÂGE: 17 ans dans l'Ailleurs, 19 ans en dehors
☂ ORIENTATION: Hétérosexuelle
☂STATUT: Célibataire







DESCRIPTIONS

☂ PHYSIQUE:
Amy est une jeune femme extrêmement douce, fragile et lumineuse. Un enfant n'aurait qu'une envie en la voyant : plonger dans ses bras pour se frotter à ses vêtements blancs et soyeux et à sa peau douce, tout en se faisant dorloter par sa voix suave et très féminine . Ses cheveux prennent part dans cette impression : très longs, fournis, tout aussi blancs avec des nuances bleutées, détachés et s'évadant de part et d'autre de sa taille, et de part et d'autre de son front. Ses yeux sont gris clairs (ou verts s'il fait un peu trop sombre). Des rubans bleus foncés ornent sa chevelure et ses tenues vestimentaires. Ces dernières peuvent être dentelées, ou très simples, la serrant à la taille par un ruban à nouveau. Souvent, elle enfile à ses pieds des petites ballerines. Elle n'a pas un gramme de muscle.
Les gestes d'Amy, au quotidien, peuvent être rapides, mais restent doux et engageants. La jeune femme garde les yeux ouverts, regarde ses interlocuteurs droit dans les leurs et garde un sourire avenant.

☂ MORALE:
Amy est gentille, Amy est naïve, Amy vous sourit et sourit à la vie. Et surtout : elle est extrêmement serviable ! Vous avez perdu un objet ? Elle se fera un plaisir, sans même que vous ne l'ayez demandé, de vous donner le sien ! Amy n'est pas timide, mais elle est trop simplette pour faire son intéressante ou se montrer en public pour s'amuser. En vérité, c'est son séjour dans l'Ailleurs qui l'a rendue ainsi : à force de se croire dans un rêve, elle se croit vraiment dans le monde des Bisounours.
Amy écrit chaque jour, voire plusieurs fois par jour, avec un stylo bic, dans son journal intime. Celui-ci est assez chic -c'était quand même un cadeau de Noël de son Père fortuné-, avec une couverture rigide marron et des pages soyeuses.
Néanmoins Amy comme tout le monde a des limites, elle peut retrouver un instant de lucidité et déprimer ou rager sur le fait d'avoir quitté le monde réel où elle se plaisait tant. C'est dans ces conditions qu'elle a fait la connaissance d'un homme dans le manoir, qu'elle ne pourrait maintenant pas croiser sans devoir refouler toute sa rage dessus.







HISTOIRE


☂ 26 Décembre 2006, Kyoto
Cher Journal,
Tu m’as été offert pour mon Noël, et je compte bien te garder précieusement. Peut-être pourras-tu me consoler dans les moments difficiles et me raisonner dans les moments de folie. Il paraît qu’une mère devrait s’occuper de ce genre de chose : mais je n’ai qu’un père. Il s’occupe tout de même très bien de moi ! Il cuisine des repas délicieux et m’aide beaucoup pour l’école. J’aime vraiment beaucoup Père. Par contre, je n’ai jamais bien compris son travail. Mes amies ont des parents qui sont professeurs, scientifiques, commerçants ; mais quand je demande à Père ce qu’il a fait de sa journée, il me répond qu’il a discuté.

☂ 14 Janvier 2007, Kyoto
Cher Journal,
Père est enfin rentré. Il a souri puis est parti se coucher, exténué. Le crayon glisse aisément sur le papier. Bizarrement, je me sens bien. C'est un sentiment enivrant. J'en deviendrais saoule. Après tout, j'ai tout ce que je désire. Je suis une fille plutôt jolie, riche et gentille, des amies. Seulement j'aime la solitude. Cette impression d'être seule, abandonnée, en survie totale, sur une île déserte et lointaine. Jamais je ne m'en passerais.

☂ 16 Février 2007, Kyoto
Hier, des hommes sont venus à la maison et ont demandé à voir Père. Mais quand Père les a vus, il est devenu mort de peur tout en me regardant avec pitié. Cela m’a fait très peur. Je suis partie de la pièce. Mais j’ai entendu ce qu’ils ont dit, après. Père est en danger. J’ai fait des recherches ce matin dans ses papiers, et j’ai compris. Ils appartiennent tous à une organisation criminelle. Je ne sais pas ce que je dois en penser, mais j’ai peur pour lui.

☂ 21 Mars 2007, Séoul
Père m'a emmené voir Mère au cimetière. C'est seulement la première fois depuis son enterrement. Je suis trop sensible et les larmes s'échouent sur mes joues, s'échouent sur mes lèvres, transpercent mon cou et me glacent assidûment le cœur.

☂ 30 Mai 2009, Kyoto
Retrouvé. Au milieu d'un capharnaüm sans nom, sans appellation possible, sans description inimaginable dans l'esprit humain normalement constitué. Ce journal aux pages écornées, aux pages agrémentées de dessins, aux pages remplies de mon écriture, aux pages envahies de mon passé. Un évènement assez curieux m'est arrivé aujourd'hui. Deux hommes m'ont suivi. Un brun, un blond. Inconnus. J'ai réussi à les semer. Mais je les sens, entend leurs pas et leur souffle. Je ne sais pas qui ils sont. Peut-être des espions de Père. Adieu. Ce sont certainement les mots convenables ici... C'est quand même triste une vie.

☂ 12 ou 13 Avril 2009, Ailleurs
Où suis-je ? Est-ce le Paradis, est-ce l’Enfer ? Je me suis assise par terre, sur l’herbe mouillée. Pourtant, ces sensations sont bien réelles. On dirait que c’est l’Aube. Quand le blond m’a assommée, nous étions pourtant le soir. Je suis arrivée dans un manoir, avec une pancarte à faire froid dans le dos, et dont la formulation pourtant la rendait peu crédible. Voici ce qu’elle disait : « Bienvenue dans l'Ailleurs, vous êtes actuellement plus ou moins condamné à errer en ce lieu pour l'éternité. ». C’est pourquoi j’ai dit que j’étais à « Ailleurs ». Mais au moins maintenant, je suis en sécurité.
Car ces derniers jours ont été insupportables et longs. Mercredi, le brun m’a encore suivie. Je pensais l’avoir semé, mais…je ne sais plus ce qu’il s’est passé, je pense qu’ils m’ont étourdie. Je me suis réveillée avec un terrible mal de crâne. Ficelée sur une chaise, trop de lumière dans les yeux. Le blond et le brun debout devant moi. J’avais peur. Je crois que j’ai pleuré. Le brun m’a mis une cuillère de soupe dans la bouche, mais j’ai recraché tout ce je pouvais. C’était juste impossible. Ils ne m’ont jamais détachée. J’ai encore terriblement mal aux bras. Parfois, ils venaient juste pour me regarder. Tout à l’heure, l’un s’est penché vers moi avec un rictus. Sa main se rapprochait de mon corps de la façon la plus détestable. J’ai hurlé de toutes mes forces, avec je crois quelques insultes bien senties, et puis plus rien. Encore assommée. Quand je me suis réveillée, j’étais dans le noir. Comme dans un rêve, je me suis rendue qu’il n’y avait pas de sol sous mon pied. Et c’est au moment où j’ai fait cette « découverte » que je suis tombée. La chute a duré plusieurs minutes, j’avais envie de vomir, j’avais mal à la tête, ma morve et mes larmes m’empêchaient d’ouvrir les yeux. Et puis, je suis « arrivée ». Au lieu de m’écraser, j’ai comme doucement atterri sur mes pieds, dans le manoir, avec la pancarte. J’ai essuyé mon visage, et craignant d’être chez quelqu’un, je suis sortie ici. J’ai faim et soif, j’ai des courbatures de partout. Je vais devoir partir en exploration. Cela ne semble pas réel.

☂ 2011, 2012 ?, Ailleurs
Cher Journal,
A force d’écrire tant, tu n’as bientôt plus aucune page blanche. Ce n’est pas grave, j’en trouverai bien un autre. Je serai triste de te quitter, je t’aime beaucoup. Une voisine du réfectoire, que je croise souvent, m’a dit ce matin que j’étais devenue « naïve et trop gentille ». Est-ce donc un mal ? Je ne pense pas. Tu es d’accord avec moi, n’est-ce pas ?
Père…comment va-t-il ? Peut-être atterrira-t-il dans un lieu comme celui-ci aussi. Je m’y plais beaucoup, finalement. J’ai un peu honte d’oublier mes amies d’avant. Je suis comme dans un rêve, ce genre de rêve où tout le monde est gentil et les mets délicieux (sur ce dernier point, je ne peux avoir tort !).
Où vais-je donc bien pouvoir trouver un nouveau journal intime ?







PSEUDO, PRENOM

☂ PRENOM: Astrid
☂ PSEUDO: Chinimala, Amaya, Kikuyo, Michiyo...
☂ ÂGE: 17 ans
☂ CODE: Validé par Bizareth
☂ UN MOT : Papillon ! ^o^








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emilian L. Autiero
MY SOUL IS BLACK.
MY SOUL IS BLACK.
avatar

Messages : 281
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 21
Localisation : DTC (Dans Ta Chambre.)

Fiche d'Habitant
Chambre: n°1
Orientation Sexuelle : Bisexuel.
Relations:

MessageSujet: Re: Amy Yokoro   Jeu 22 Déc - 10:08

Yop ! On a déjà pu se croiser sur la CB mais bon je te redis bienvenue :3 ! Je te valide (: (Encore un Be pure my child ahah :D )

Tu peux dès à présent aller recenser ton ava, demander une chambre, etc. (:

........................................

« Omnes vulnerant, ultima necat. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ailleurs.forumaction.net
 

Amy Yokoro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ailleurs - Bienvenue ! :: ✮ PRÉFACE :: ✮ SMALL PUPPETS :: Validé(e) !-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Jeux | Jeux de rôles en solo